La traversée

Nous sommes arrivés au port de Hobart dans la journée du 1er Novembre, après avoir survolé la moitié de la planète. Accueillis par la marine nationale qui nous a fait visiter le bateau ainsi que nos chambres pour les deux prochaines semaines. Le départ du bateau étant prévu le 3 novembre, on en a profité pour savourer nos derniers instants sur un continent habité : déguster un fish & chips et une bière locale, errer sur le port, humer les embruns iodés, regarder les passants aller et venir, traverser un parc et contempler une dernière fois le feuillage d’un arbre. Puis on tourne le dos, et on monte à bord.

L’Astrolabe au quai de Hobart et le mont Wellington vu du port

Les amarres sont larguées le 3 novembre au matin, sous un ciel bleu Australien et le regard vigilant du mont Wellington, veillant sur Hobart du haut de ses 1269 mètres, son sommet enneigé perçu comme un dernier clin d’œil à ceux qui partent vers le pays des glaces. La terre s’éloigne petit à petit, l’océan nous accueille les bras ouverts. Morphée a dû s’associer à Neptune pour le début de la traversée tant les passagers semblent être pris d’une narcolepsie incontrôlable, bercés par le roulis lent et presque confortable du navire. Cette mer calme a vite été remplacée par d’immenses vagues d’une dizaine de mètres, faisant rouler le bateau à des angles improbables de 45 degrés, nous permettant presque de marcher sur les murs. Tout ce qui n’est pas solidement fixé se retrouve projeté inlassablement d’un bout à l’autre du bateau, rendant les repas hasardeux… Et les nuits mouvementées !

IMG_1404fili

Coucher de soleil au milieu de nulle part

Arrivés aux abords de Macquarie Island très tôt dans la matinée du 7 novembre. Cette parcelle de terre au milieu de l’océan, toute en longueur et aux reliefs escarpés, n’a laissé personne de marbre. Déposer les passagers Australiens à bon port a pris une grande partie de la journée, nous permettant de flâner à tout va sur la passerelle extérieure du bateau, à admirer les manchots royaux nichés sur les flancs abrupts, les éléphants de mers profiter d’un bain de soleil sur la plage rocailleuse et les skuas subantarctiques virevolter autour de l’Astrolabe. De l’autre côté de l’île, on pouvait apercevoir un iceberg égaré, reçu comme une invitation personnelle du continent blanc.

Les sommets de Macquarie Island et un pétrel des neiges en plein vol

Le lendemain, les premières neiges, et le thermomètre qui chute en dessous du zéro. On joue aux cartes, on regarde d’un œil distrait les films défiler dans le salon passager, on mange, on rit, on prend l’air, on dort. Puis on se réveille en sursaut, alarmé par un grondement sourd de la coque. On monte en trombe sur le pont, et on manque de pleurer de joie tant la pureté de ce qui se dresse devant nous frappe en plein cœur. C’est le pack, ces plaques de glace détachées de la banquise qui encerclent alors l’Astrolabe. Autant d’obstacles à notre progression, mais autant d’îlots éphémères que les manchots utilisent pour se reposer entre deux plongées. Les icebergs, véritables montagnes de glace, sont de plus en plus nombreux. L’océan possède une température de -1,5 degrés en surface et gèle durant les nuits désormais très courtes. Nous sommes proches.

Un des premiers icebergs aperçus et l’entrée du navire dans le pack

Avons atteint notre destination finale le 13 novembre, à la frontière entre océan et glace. 46 kilomètres nous séparaient alors du continent et de la base Antarctique de Dumont D’Urville. Trois jours de stagnation furent ensuite nécessaires avant que le continent nous ouvre ses portes en dévoilant un ciel bleu salvateur permettant aux hélicoptères de nous déposer, plus de deux semaines après notre départ, en terre promise.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s